1956–2022

Disparition de Ger Luijten

Certaines nouvelles nous affectent, voire nous bouleversent, plus que d’autres. La Fondation Custodia – créée par Frits Lugt et son épouse en 1947 – et l’ensemble de son équipe, ont l’immense tristesse d’annoncer la disparition brutale, le 19 décembre 2022, de Ger Luijten. Directeur de l’institution depuis 2010, il a toujours gardé à l’esprit que sa mission s’exerçait au service de l’histoire de l’art.

Son décès si soudain met un terme prématuré à douze années de travail remarquable. Grâce à une politique d’expositions et d’acquisitions menée avec goût, discernement et une infatigable curiosité, Ger Luijten a su conforter la réputation de la fondation d’origine néerlandaise, établissement incontournable dans le domaine du dessin, de l’estampe ou des lettres et autographes d’artistes, toutes époques confondues. Il a surtout su faire connaître cette magnifique institution à un public plus étendu que les seuls «  happy few  ».

Né en 1956, Ger Luijten a commencé par se former à Breda, en 1977, au métier de professeur de dessin. À 23 ans, il décide d’entreprendre des études d’histoire de l’art. Son métier d’origine lui permet d’appréhender les diverses techniques du médium et d’aiguiser son œil en la matière. Ger Luijten devient conservateur du musée Boijmans Van Beuningen de Rotterdam entre 1987 et 1990. C’est là qu’il rédigera son premier grand catalogue d’exposition  : From Pisanello to Cézanne (1990). Il entre ensuite au Rijksmuseum d’Amsterdam comme conservateur du département des arts graphiques avant d’en prendre la direction en 2001. Au nombre de ses plus importantes réalisations comptent l’extraordinaire Dawn of the Golden Age : Northern Netherlandish Art, 1580-1620 (1993-1994), sur lequel il a intensément travaillé, et le très original Mirror of Everyday Life : Genre Prints in the Netherlands 1550-1700, conçu avec Eddy de Jongh (1997). La longue fermeture de l’établissement pour travaux et l’envie de travailler dans un contexte différent lui ouvrent les portes d’une voie nouvelle. C’est ainsi que Ger Luijten succède le 1er juin 2010 à Mària van Berge-Gerbaud, lorsque cette dernière prend sa retraite de la Fondation Custodia.

Éditeur depuis le début de sa carrière de la fameuse série des Hollstein – incontournables catalogues raisonnés des gravures hollandaises et flamandes –, Ger Luijten était aussi membre du conseil d’administration du RKD à La Haye, de la Vereniging Rembrandt et de plusieurs revues scientifiques, se vouant à ses diverses missions avec l’enthousiasme qui le caractérisait.

L’une des nombreuses réalisations de Ger Luijten à la Fondation Custodia est ce nouveau domaine qu’il a su ajouter aux collections déjà présentes  : les esquisses à l’huile réalisées en plein air, qu’il a acquises avec passion et auxquelles il a consacré la récente exposition Sur le motif. Son directorat fut aussi marqué par les travaux herculéens et nécessaires qu’il a fait réaliser dans les deux hôtels particuliers occupés par la fondation. Côté rue de Lille, l’agrandissement et l’embellissement de la bibliothèque, des salles d’exposition et l’ouverture d’une librairie-billetterie. Côté hôtel Turgot, la réhabilitation des espaces de conservation pour satisfaire aux exigences actuelles de préservation, la rénovation de l’éclairage et du décor des pièces pour évoquer des univers – hollandais du XVIIe siècle, danois du XVIIIe siècle… – où les œuvres sont mises en valeur, rien n’échappa à l’attention indéfectible de ce directeur enflammé.

Ger Luijten aimait à partager et à transmettre, notamment en menant à la Fondation Custodia une intense programmation d’expositions, comme autant d’opportunités offertes au public de découvrir de nouveaux pans de l’histoire de l’art. Certains projets lui tinrent particulièrement à cœur, tels que Hiëronymus Cock. La Gravure à la Renaissance (2013), Du dessin au tableau au siècle de Rembrandt (2016), Le Musée Pouchkine. Cinq cents ans de dessins de maîtres (2019), ou encore Sur le motif. Peindre en plein air 1780 – 1870 (2021-2022). Il aimait mettre en lumière des artistes méconnus comme Christoffer Wilhelm Eckersberg en 2016, Georges Michel en 2018, Willem Bastiaan Tholen en 2019, et surtout Léon Bonvin en 2022. Il révéla aussi l’univers d’artistes graphiques contemporains parmi lesquels Arie Schippers, Gèr Boosten, Jozef Van Ruyssevelt, Marian Plug, Gérard de Palézieux, Siemen Dijkstra, Anna Metz et Charles Donker.

Doté d’un merveilleux charisme, orateur exceptionnel et plein d’humour, chaleureux et généreux, Ger Luijten laisse une équipe orpheline, mais son empreinte marquera pour toujours l’âme de la Fondation Custodia.

Les obsèques de Ger Luijten auront lieu en petit comité, des commémorations se dérouleront à Amsterdam et à Paris début 2023.

Fondation Custodia/Collection Frits Lugt
121, rue de Lille – 75007 Paris
coll.lugt@fondationcustodia.fr
www.fondationcustodia.fr

Contact presse :
Gaëlle de Bernède
T. +33 (0)1 75 43 46 80
media@gbcom.media

 

photo © Daria Scagliola